Royaume-Uni : un homme admet avoir voulu attaquer Elizabeth II avec une arbalète

Jaswant Singh Chail avait été arrêté en 2021 avec l'arme à proximité des appartements de la souveraine.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
La reine britannique Elizabeth II, le 19 juin 2019, à Ascot, près de Londres (Royaume-Uni). (DANIEL LEAL / AFP)

"Je suis là pour tuer la reine", aurait-il dit lors de son arrestation. Un homme de 21 ans a admis vendredi 3 février avoir voulu attaquer Elisabeth II en s'introduisant avec une arbalète le jour de Noël 2021 au château de Windsor, où il avait été interpellé.

Poursuivi dans le cadre du "Treason Act", Jaswant Singh Chail a plaidé coupable lors d'une audience à Londres d'avoir, le 25 décembre 2021, "délibérément produit ou détenu une arbalète chargée avec l'intention de l'utiliser pour blesser la personne de Sa Majesté la Reine Elizabeth II, ou pour nuire à sa Majesté".

La peine prononcée le 31 mars

L'homme avait été arrêté le jour de Noël avec une arbalète à proximité des appartements de la souveraine, 95 ans à l'époque. Selon les procureurs, il aurait peu avant envoyé une vidéo à une vingtaine de personnes affirmant qu'il allait essayer d'assassiner Elizabeth II. Le jeune homme a également plaidé coupable de menace de mort et de possession illégale d'arme. Le juge a annoncé qu'il prononcerait sa peine le 31 mars.

Depuis 1842, l'article 2 du "Treason Act" punit les tentatives de "blesser ou nuire" aux souverains britanniques, mais les recours au texte sont rarissimes. Le cas le plus célèbre remonte à 1981 quand Marcus Sarjeant avait été condamné à cinq ans de prison après avoir plaidé coupable d'avoir tiré cinq coups à blanc en direction d'Elizabeth II lors d'une parade.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Royaume-Uni

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.