Royaume-Uni : un député conservateur poignardé à mort, un homme arrêté

L'attaque à l'arme blanche a eu lieu dans sa circonscription à Leigh-on-Sea (Royaume-Uni), à l'est de Londres. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le député conservateur David Amess, le 25 mai 2021 à Londres (Royaume-Uni).  (AMER GHAZZAL / SHUTTERSTOCK / SIPA)

Un député conservateur britannique, David Amess, a été poignardé à plusieurs reprises, vendredi 15 octobre, lors d'une permanence parlementaire qu'il tenait dans une église de sa circonscription à Leigh-on-Sea (Royaume-Uni), à l'est de Londres, selon un conseiller municipal et des médias locaux. Ces médias ont plus tard annoncé la mort de l'élu des suites de ses blessures.

Contactée par franceinfo, la police locale, les services de police d'Essex, ne dément pas cette information. Plusieurs sources interrogées par le Guardian confirment également que David Amess a été mortellement poignardé.

La police locale a été alertée d'une attaque à l'arme blanche à Leigh-on-Sea peu après midi, heure locale, a-t-elle précisé sur Twitter. "Un homme a été arrêté peu de temps après et nous ne recherchons personne d'autre", a précisé cette même source. 

Le conseiller municipal conservateur John Lamb, présent sur place, a confirmé au journal britannique Echo que le député David Amess avait été victime d'une attaque à l'arme blanche. "David a été poignardé à plusieurs reprises (...) Il est toujours à l'intérieur de l'église. Cela a l'air très sérieux", a-t-il déclaré au journal. 

En milieu d'après-midi, la police a annoncé sur Twitter que l'attaque à l'arme blanche avait fait une victime, sans toutefois confirmer son identité. 

Des personnalités politiques, comme l'ancien directrice de la communication du parti conservateur et épouse du Premier ministre britannique, Carrie Johnson, ont rendu hommage au député sur les réseaux sociaux. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Royaume-Uni

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.