Royaume-Uni : les actes racistes et homophobes augmentent dans le foot anglais

Selon un organisme de surveillance, parmi les incidents recensés à la mi-saison, plus de la moitié sont jugés racistes.

Les supporters du Crystal Palace lors d\'un match contre Chelsea, à Londres, le 1er avril 2017.
Les supporters du Crystal Palace lors d'un match contre Chelsea, à Londres, le 1er avril 2017. (IAN KINGTON / AFP)
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Les incidents liés au racisme et à l'homophobie dans le football anglais sont en nette hausse, selon le rapport publié mercredi 7 février par l'organisme de surveillance Kick It Out. L'organisme décompte une hausse de 59% de cas de discrimination à la mi-saison.

Plus de 300 rapports concernant 282 cas de discrimination ont été recensés par l'organisme avant la fin de l'année 2017, contre 177 incidents l'an dernier à la même époque. Cette augmentation est d'autant plus forte dans le milieu professionnel, puisque 131 de ces 282 incidents ont eu lieu dans les quatre premières divisions du pays, représentant une hausse de 75% par rapport à la saison dernière, selon Kick It Out.

Les clubs de Premier League visés

"Nous savons jusqu'où le football est arrivé (en termes de lutte contre le racisme) mais nous savons aussi combien il reste de travail à effectuer", a réagi Roisin Wood, directrice de l'organisme. "Des recherches récentes ont montré que les crimes de haine sont en hausse. Si cela arrive dans la société, cela se reflétera dans le football", a-t-elle ajouté, expliquant également que ces incidents étaient rendus "plus virulents et ciblés" avec l'utilisation des réseaux sociaux.

Parmi les incidents recensés, plus de la moitié sont des cas de racisme, un sur cinq d'homophobie et un sur dix d'antisémitisme. Récemment, plusieurs clubs de Premier League ont été ciblé pour ce genre d'incidents. Les supporters de Chelsea ont été accusés d'antisémitisme après des chants entendus lundi lors de la défaite des Blues face à Watford, alors même que le club avait lancé quelques jours plus tôt une campagne de sensibilisation.