Musique : l'album blanc des Beatles réédité

L'album blanc, enregistré dans la douleur et publié il y a cinquante ans, a été réédité vendredi 9 novembre. Retour sur l'histoire de ce disque, symbole de la discorde dans le groupe.

Voir la vidéo
France 3

Revolution est l'un des tubes du fameux album blanc des Beatles, The White Album, sorti il y a cinquante ans et réédité en novembre 2018. Ce double album est une vraie révolution plus ou moins glorieuse dans l'histoire des quatre stars de la pop anglaise. Lorsqu'ils composent cet album en 1968, les Beatles sont marqués par plusieurs épreuves. Deux ans auparavant, ils ont renoncé aux concerts, découragés par les fans hystériques plus bruyants que leur propre musique. Alors, ils se sont isolés en studio et ont composé leur chef-d'oeuvre, l'album Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band. Mais cette euphorie a été ternie par la mort brutale de leur manager Brian Epstein, et leur séjour en Inde n'a pas suffi à ressouder le groupe autour d'un nouveau projet.

"L'album de la séparation"

Pour l'album blanc, ils se remettent au travail, mais la méthode est désormais moins collective. "Le double album blanc, c'est quatre mecs séparés chacun dans son coin", analyse Daniel Lesueur, auteur de Beatles, la discographie définitive. Sur les maquettes inédites publiées dans le double album blanc, on ne soupçonne pas encore les fâcheries qui vont éclater en studio. Mais par la suite, les quatre garçons ne se supportent plus. Leur ingénieur du son, Geoff Emerick, évoque dans ses mémoires, En studio avec les Beatles, "une situation de plus en plus insupportable". Pour François Jouffa, auteur du Dictionnaire des Beatles, "c'est l'album de la séparation". Ils sortiront encore deux autres albums avant de prendre chacun leur route.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les Beatles lors d\'une conférence de presse à Londres (Royaume-Uni), le 26 octobre 1965.
Les Beatles lors d'une conférence de presse à Londres (Royaume-Uni), le 26 octobre 1965. (PETER SKINGLEY / UPI / AFP)