Infographies Mort de la reine Elizabeth II : sept décennies de règne en sept cartes et graphiques

A 96 ans, Elizabeth II était la monarque la plus âgée du monde en exercice. Son règne a été marqué par une longévité record, mais aussi une immense popularité.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min.
La reine Elizabeth II au balcon de Buckingham Palace lors de son jubilé de platine le 5 juin 2022. (FRANK AUGSTEIN / AFP)

Jamais aucun souverain britannique n'a régné aussi longtemps. La reine Elizabeth II s'est éteinte le jeudi 8 septembre 2022 à l'âge de 96 ans, après 70 ans de règne. Montée sur le trône britannique le 6 février 1952, la monarque a vu naître près de 87% de la population actuelle de son pays, conservé une immense popularité malgré les crises, isité plus d'une centaine de pays, et connu dix présidents français. Franceinfo vous résume en sept infographies ce règne historique à bien des égards.

Elle était reine depuis plus de 70 ans

Parmi les chefs d'Etat actuels, la reine Elizabeth II détenait le record de longévité, devant d'autres souverains. Avec plus de 70 ans de règne, elle se situait loin devant le sultan de Brunei, en place depuis 55 ans. Les monarques scandinaves Margrethe II (Danemark) et Carl XVI Gustaf (Suède), respectivement 50 et 49 ans de règne, complètent ce palmarès des chefs d'Etat indéboulonnables.

Pour autant, le record absolu du monarque ayant régné le plus longtemps n'appartient pas à Elizabeth II. En Europe, Bernard VII a régné sur la principauté de Lippe (un Etat allemand) au XVe siècle pendant 81 ans et 7 mois. Côté français, Louis XIV a également eu un règne un peu plus long que la reine Elizabeth, puisqu'il est resté sur le trône de France et de Navarre 72 ans.

La plupart des Britanniques n'ont connu qu'elle

Autre conséquence de sa grande longévité, aucun Britannique de moins de 70 ans n'a connu d'autre monarque sur le trône. Cela représente près de 87% de la population britannique, selon les chiffres du recensement de 2018.

Sa popularité était au sommet

Ses 70 ans de règne ne semblaient pas avoir érodé la popularité de la reine : selon un sondage réalisé par YouGov au second trimestre de l'année, 75% des Britanniques affirmaient avoir une opinion favorable d'Elizabeth II. Sa popularité atteignait 89% chez les "baby-boomers" (les personnes nées entre le milieu des années 1940 et le milieu des années 1960), mais deux tiers des "millenials" (les personnes nées dans les années 1980 et 1990) avaient également une bonne opinion de leur souveraine.

La reine était la plus populaire des membres de la famille royale, suivie par sa belle-fille Kate Middleton (68% d'opinions positives) et son époux le prince William (66% d'opinions positives). Viennent ensuite les deux premiers enfants de la reine : la princesse Anne et le prince Charles. Appelé à succéder à sa mère, le prince de Galles ne recueille que 42% d'opinions positives. Parmi les membres les moins populaires de la royauté, le prince Harry et sa femme Meghan Markle, qui se sont mis en retrait de la famille royale en 2020, ne recueillent pas plus d'un tiers d'opinions favorables.

Son royaume était plus grand que la Russie

Si Elizabeth II était la reine du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord, elle régnait aussi sur quatorze autres Etats souverains, membres du Commonwealth. La souveraine était ainsi la cheffe d'Etat du Canada, de l'Australie, de la Nouvelle-Zélande, de la Papouasie-Nouvelle-Guinée ou encore du Belize. Les autres pays sur lesquels elle régnait sont des îles ou des archipels situés dans les Caraïbes ou l'océan Pacifique. Son royaume s'étendait ainsi sur plus de 18,5 millions de km 2, plus que la superficie de la Russie.

Pourtant, lorsqu'elle est montée sur le trône en 1952, elle régnait sur un territoire encore plus important. Des pays comme la Malaisie, le Nigeria ou le Kenya ont obtenu leur indépendance à la fin des années 1950 et au début des années 1960. D'autres nations indépendantes comme le Pakistan ou l'Afrique du Sud ont fait le choix de devenir des républiques et donc de ne plus considérer la reine d'Angleterre comme leur chef d'Etat. La Barbade est le dernier Etat en date à l'avoir fait, fin novembre 2021.

Elle a vu défiler dix présidents français

Conséquence de son extraordinaire longévité, Elizabeth II a vu se succéder de nombreux chefs d'Etats étrangers. Lors de son arrivée au pouvoir en 1952, les Etats-Unis étaient dirigés par Harry Truman, l'URSS par Joseph Staline et l'Espagne par Francisco Franco. En France, le chef d'Etat était Vincent Auriol, premier président de la IVe République.

Depuis, dix présidents de la République française se sont succédé. François Mitterrand et Jacques Chirac, qui sont les deux à être restés en place le plus longtemps, respectivement 14 et 12 ans, sont également les seuls à avoir été à la fois accueillis par la reine au Royaume-Uni (1984 et 1996) et à l'avoir reçue en France pour une visite d'Etat (1992 et 2004).

Elle a visité plus de 100 pays

En sept décennies de règne, Elizabeth II a eu l'occasion de rencontrer bien des dirigeants étrangers au cours de ses 89 visites d'Etat. A celles-ci s'ajoutent les plus de 170 voyages effectués par la reine dans des pays du Commonwealth. Au total, ce sont plus de 100 pays qui ont été parcourus par la reine lors de ses voyages officiels.


Les pays les plus visités par la monarque sont des membres du Commonwealth dont elle est la souveraine. Le Canada est ainsi sa destination favorite, avec pas moins de 27 visites, suivi par l'Australie (18 visites) et la Nouvelle-Zélande (10 visites). En-dehors du Commonwealth, les pays ayant eu le droit au plus de voyages d'Etat de la reine sont la France et l'Allemagne, avec cinq visites. Elizabeth II s'est rendu dans l'Hexagone en 1957, 1972, 1992, 2004 et 2014.

Le prince Charles a longtemps attendu

Qui dit 70 ans de règne pour Elizabeth II, dit également 70 ans d'attente pour le prince Charles, fils aîné de la reine, né en 1948, quatre ans avant qu'elle ne soit couronnée. Héritier de la couronne depuis que sa mère a accédé au trône, le prince de Galles est celui qui a été dans cette position le plus longtemps depuis la naissance du Royaume-Uni au début du XVIIIe siècle. 

Le prince Charles devance le prince Albert-Edouard, fils de la reine Victoria, qui a régné pendant 63 ans sur le royaume au XIXe siècle. Et ses trois ancêtres ayant été le plus longtemps dans la position d'héritier du trône (les princes Albert-Edouard, Georges et Edouard) ont tous fini par devenir rois. Cela va donc aussi être le cas du prince Charles, un rôle auquel il se prépare depuis... 70 ans.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Mort d'Elizabeth II

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.