Cet article date de plus de trois ans.

Londres : tirs de la police lors d'un incident devant l'ambassade d'Ukraine

Selon la police, un homme âgé d'une quarantaine d'années a été arrêté. Elle ne considère pas cet incident comme étant de nature terroriste.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Des policiers scientifiques inspectent la voiture de l'ambassadrice d'Ukraine à Londres (Royaume-Uni), attaquée par un homme d'une quarantaine d'années, le 13 avril 2019. (GONZALO FUENTES / REUTERS)

Des policiers britanniques ont fait usage de leurs armes à feu et d'un taser, samedi 13 avril, à Londres (Royaume-Uni), pour arrêter un homme qui venait d'emboutir le véhicule de l'ambassadrice d'Ukraine. La police a expliqué dans un communiqué avoir été contactée peu avant 10h00 (heure locale) "pour une voiture entrée en collision avec plusieurs véhicules garés près de l'ambassade ukrainienne", située dans le quartier chic d'Holland Park.

A leur arrivée sur les lieux, "un véhicule s'est dirigé vers les policiers", a ajouté la police. "Le véhicule a été stoppé et un homme âgé d'une quarantaine d'années a été arrêté", a relaté la police, précisant que le suspect n'avait pas été blessé mais avait été conduit à l'hôpital par mesure de précaution. La police ne considère pas cet incident comme étant de nature terroriste.

L'ambassade d'Ukraine a affirmé dans un communiqué que la voiture de l'ambassadrice, Natalia Galibarenko, avait été "délibérément" ciblée, à deux reprises, par l'automobiliste. "En réaction, la police a été forcée d'ouvrir le feu sur le véhicule de l'assaillant", poursuit l'ambassade.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Royaume-Uni

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.