Cet article date de plus de sept ans.

Les marches orangistes mettent le feu à Belfast

Trois nuits d'émeutes à Belfast montrent à quel point les tensions persistent en Irlande du Nord. Chaque année, la ville est au centre d'affrontements qui culminent lors de la parade des marches orangistes, le 12 juillet.
Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Afrique
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La police anti-émeute face à des manifestants loyalistes dans le nord de Belfast, en Irlande du Nord, le 13 Juillet 2013. (AFP PHOTO / PETER MUHLY)
Ces marches protestantes, 500 défilés en 2012, sont organisées traditionnellement d'avril à août. La parade orangiste est le point d'orgue des festivités, qui marquent la victoire en 1690 du roi protestant Guillaume III d'Orange sur son rival catholique Jacques II.

Si elles se déroulent globalement dans le calme, certaines d'entre elles dégénèrent au point que l'an passé la police a dû faire usage de canons à eau et de balles en caoutchouc pour disperser les émeutiers.

Le 5 juillet 2013 cependant, les représentants des communautés catholique et protestante nord-irlandaises s'étaient concertées pour prévenir les débordements. Une anticipation qui n'a pas eu l'effet escompté. Pas plus que le dispositif policier déployé le 13 juillet pour contenir les 30.000 militants unionistes qui défilaient à l'appel de huit organisations, dont plusieurs appartiennent à l'ordre d'Orange. 

Et comme la géographie des quartiers de Belfast demeure largement dictée par l'implantation de chaque communauté, les frictions surviennent quand les marcheurs protestants passent à proximité des quartiers catholiques.

L'Ulster, province britannique qui a connu trente ans de violences interconfessionnelles meurtrières (3.500 morts), a vu les tensions s'apaiser en 1998, avec la signature des accords de paix dits du Vendredi-Saint. Ces accords ont conduit au partage du pouvoir entre protestants et catholiques.


Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.