DIRECT. Après les législatives britanniques, Macron "souhaite" que l'accord sur le Brexit soit "ratifié au plus vite"

"Le temps de la clarté est venu", a commenté le président français, après le large succès des conservateurs britanniques.

Emmanuel Macron arrive au sommet du Conseil européen, à Bruxelles (Belgique), le 13 décembre 2019.
Emmanuel Macron arrive au sommet du Conseil européen, à Bruxelles (Belgique), le 13 décembre 2019. (DURSUN AYDEMIR / ANADOLU AGENCY / AFP)
Ce qu'il faut savoir

C'était un scrutin décisif dans le brouillard du Brexit. Les Britanniques ont voté pour les élections législatives, jeudi 12 décembre, et ont choisi le Premier ministre sortant Boris Johnson. Ce dernier a obtenu une majorité absolue, selon des résultats officiels publiés vendredi 13 décembre. Après trois ans de désaccords sur le Brexit, "je vais mettre fin à ces absurdités et nous allons le réaliser à temps d'ici au 31 janvier", a déclaré le dirigeant conservateur. Suivez les résultats et les réactions avec franceinfo dans ce direct.

Une majorité absolue. Après dépouillement dans 649 circonscriptions sur 650, le parti de Boris Johnson a raflé 364 sièges à la Chambre des communes, contre 317 remportés en 2017. Principale formation d'opposition, les travaillistes s'effondrent à 203 sièges (contre 262), plaçant leur très à gauche chef de file Jeremy Corbyn sur un siège éjectable.

Les nationalistes écossais en forte progression. A gauche, les nationalistes écossais du SNP ont nettement progressé de 20 à au moins 46 sièges, selon les résultats partiels. Ils comptent s'appuyer sur ce résultat pour demander un second référendum sur l'indépendance de l'Ecosse, majoritairement hostile au Brexit, bien que Boris Johnson soit fermement opposé à une telle consultation.

Le Brexit, sujet central. Le pays est embourbé dans le processus du Brexit depuis le référendum de 2016, remporté à 52% par le "leave", qui a profondément divisé le Royaume-Uni. C'est pour sortir de l'impasse que le Premier ministre conservateur a voulu ces législatives, les troisièmes en quatre ans. Il espérait ainsi obtenir la majorité absolue qui lui a fait défaut pour faire adopter par le Parlement l'accord de divorce qu'il a négocié avec Bruxelles.

L'UE "prête" à négocier. Les Européens se sont dits "prêts" vendredi à négocier la future relation avec le Royaume-Uni, après la large victoire du Premier ministre Boris Johnson aux élections législatives qui ouvre la voie à un Brexit le 31 janvier. "Nous sommes prêts. Nous avons défini nos priorités", a lancé le président du Conseil européen, Charles Michel, au deuxième jour d'un sommet européen à Bruxelles. "Le temps de la clarté est venu et je souhaite que l'accord de retrait conclu ensemble en octobre puisse être rafifié au plus vite pour une sortie au 31 janvier", a réagi le président français, Emmanuel Macron.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #ROYAUME_UNI

23h32 : Le quotidien Libération consacre sa une de demain à Boris Johnson... ou à la reine ?

20h15 : près la victoire de Boris Johnson aux élections législatives, le Brexit aura-t-il vraiment lieu fin janvier ? La victoire du Parti conservateur aux élections législatives anticipées donne un mandat clair à Boris Johnson pour mener à bien son slogan de campagne : "Réaliser le Brexit". Sera-t-il toutefois capable de le faire en 2020 ?

13h03 : Rappelons que les Tories de l'actuel Premier ministre ont obtenu une large majorité de 364 sièges sur les 650 que compte la Chambre des communes, selon des résultats quasi complets. Il s'agit de leur victoire la plus large depuis le triomphe de Margaret Thatcher, en 1987. "Nous allons quitter l'UE le 31 janvier. Il n'y a plus ni 'si', ni 'mais'", a déclaré Boris Johnson face à ses partisans ce matin.

13h02 : Après les élections législatives hier, les conservateurs du Premier ministre Boris Johnson vont pouvoir s'appuyer sur une majorité écrasante et mettre en oeuvre le Brexit. Mais qu'en est-il des autres partis ? Voici ce qu'il faut retenir de ces résultats.



(DANIEL LEAL-OLIVAS / AFP)

12h12 : Il est midi et voici l'essentiel de l'actualité à la mi-journée :

Quatre des huit raffineries de métropole étaient touchées par la grève ce matin, en attendant une cinquième qui pourrait rejoindre le mouvement à la mi-journée, a affirmé la CGT Chimie.

Boris Johnson est arrivé au palais de Buckingham pour être renommé Premier ministre, après la victoire de son parti aux élections législatives.


La vigilance orange concerne désormais 12 départements. Il s'agit de l'Isère, de la Savoie, de l'Ariège, de l'Aveyron, de la Corse-du-Sud, de la Haute-Corse, de la Haute-Garonne, du Gers, des Landes, des Pyrénées-Atlantiques, des Hautes-Pyrénées et du Tarn.

Abdelmadjid Tebboune a été déclaré vainqueur de l'élection présidentielle algérienne avec plus de 4 millions de voix et 58,15 % des suffrages.

11h59 : Boris Johnson arrive au palais de Buckingham pour être renommé Premier ministre.

11h07 : Valentine Pasquesoone, en reportage en Angleterre sur les élections législatives au Royaume-Uni, a identifié les mystérieuses mascottes que vous pouvez voir sur toutes les photos de Boris Johnson. Il s'agit en fait de candidats satiriques : Lord Buckethead (littéralement "tête de seau") et Elmo.

11h05 : Bonjour @anonyme. C'est moi qui ai choisi cette photo pour illustrer l'article. Je comprends et je partage votre surprise quant à la présence de cette mascotte et de cet homme déguisé derrière Boris Johnson, des candidats satiriques dans sa circonscription. Mais n'y voyez aucune malice de notre part : c'est une photo de son discours de cette nuit et ces personnages sont omniprésents sur les images de cette prise de parole. Quant aux clichés de ce matin, nous en avons déjà utilisé un pour cet autre article.

10h37 : Franchement je ne suis pas pro-johnson mais la photo choisie pour illustrée le sujet ne sert qu'à le discréditer. Merci la neutralité journalistique.

09h26 : Il est neuf heures et voici les principales informations de la matinée :

• Après la présentation de sa réforme pour créer un système de retraite universelle par points et alors que plane la menace d'un blocage des trains à Noël, le Premier ministre Édouard Philippe a convié les organisations syndicales et patronales pour un "cycle de réunions".

• Pour les usagers franciliens, les journées se suivent et se ressemblent avec toujours neuf lignes de métro fermées à Paris et près de 50% des bus en circulation, selon la RATP vendredi matin. Du côté de la SNCF, le trafic était conforme aux prévisions de la veille avec un quart des TGV en circulation et la même proportion en moyenne de Transilien et d'Intercités. Quatre TER sur 10 sont par ailleurs assurés, essentiellement grâce à des bus.



Seize départements sont placés en vigilance orange par Météo France ce matin : l'Ariège, l'Aveyron, la Charente-Maritime, la Dordogne, la Haute-Garonne, le Gers, la Gironde, les Landes, le Lot, le Lot-et-Garonne, les Pyrénées-Atlantiques, les Hautes-Pyrénées, le Tarn, le Tarn-et-Garonne, la Corse-du-Sud et la Haute-Corse

Boris Johnson a annoncé qu'il mettrait le Brexit en uvre "à temps, le 31 janvier 2020", après la large victoire des conservateurs aux élections législatives.

08h32 : Valentine Pasquesoone est toujours dans le nord de Londres, où elle couvre la victoire des conservateurs aux élections législatives anticipées.

07h34 : En Ecosse, les nationalistes ont nettement progressé de 20 à au moins 46 sièges, selon les résultats partiels. Ils comptent s'appuyer sur ce résultat pour demander un second référendum sur l'indépendance de l'Ecosse, majoritairement hostile au Brexit, bien que Boris Johnson soit fermement opposé à une telle consultation.

07h24 : Le président américain a félicité Boris Johnson pour sa victoire aux élections législatives partielles. "Le Royaume-Uni et les Etats-Unis vont pouvoir conclure un nouvel accord commercial majeur après le Brexit", écrit Donald Trump sur Twitter.

07h17 : Les travaillistes de Jeremy Corbyn s'effondrent à 191 sièges (contre 262), selon ces projections généralement proches des résultats.

07h17 : Les conservateurs ont décroché une très confortable majorité de 368 sièges sur 650, contre 317 lors du précédent scrutin en 2017, selon le sondage réalisé à la sortie des bureaux de vote par l'institut Ipsos/MORI pour les médias britanniques.

07h16 : Plus rien ne s'oppose au Brexit désormais. Le Premier ministre britannique Boris Johnson a réuni hier une majorité écrasante lui donnant les coudées franches pour sortir son pays de l'Union européenne le 31 janvier, selon les premières estimations.

07h30 : Voici les informations de ce début de matinée :

Pour son neuvième jour, la grève dans les transports ne semble pas présenter pas de signes d'essoufflement mais le Premier ministre tente de désamorcer son élargissement en invitant les partenaires sociaux la semaine prochaine pour discuter de sa réforme des retraites. Il a souhaité que cette concertation démarre "le plus tôt possible", a annoncé Matignon.


• Triomphe annoncé pour Boris Johnson. Le Premier ministre sortant remporte la majorité du à la Chambre des communes britannique, selon des résultats officiels cités par Sky News.

• Deux nouveaux départements, la Corse-du-Sud et la Haute-Corse, sont placés ce matin en alerte orange. Ils rejoignent une grande partie du Sud-Ouest, en alerte vent violent et pluie-inondation.

06h04 : Boris Johnson remporte la majorité au Parlement britannique, selon des résultats officiels cités par Sky