Attaque de Londres : le gouvernement de Theresa May sous pression

Jeudi 8 juin, les Britanniques vont voter pour des législatives anticipées voulues par Theresa May. Avec les polémiques nées suite à l'attentat, la fin de campagne est compliquée pour elle.

France 3

Theresa May est accusée de ne pas avoir donné tous les moyens à la Grande-Bretagne pour faire face à la menace terroriste. La polémique enfle dans l'opinion britannique et dans la presse. Jérémy Corbyn, le leader du Parti travailliste, a demandé la démission de Theresa May, lui reprochant d'avoir supprimé 20 000 postes de policiers alors qu'elle était ministre de l'Intérieur encore jusqu'à l'année dernière.

Une baisse du budget du MI5 envisagée

Le journal The Times révèle que la Première ministre envisageait cette année la baisse du budget de l'Agence nationale du renseignement et de l'antiterrorisme. Une baisse d'environ 4%. Des révélations qui tombent au plus mal pour la Première ministre britannique juste après cette nouvelle attaque terroriste à Londres et à deux jours des élections législatives, conclut Peggy Mauger, envoyée spéciale de France 3, qui s'exprime en direct de Londres (Royaume-Uni).

Le JT
Les autres sujets du JT
La Première ministre britannique, Theresa May (à droite), et son rival travailliste pour les législatives, Jeremy Corbyn. 
La Première ministre britannique, Theresa May (à droite), et son rival travailliste pour les législatives, Jeremy Corbyn.  (AFP)