Manchester : une explosion devant une salle de concert a fait au moins 22 morts et une soixantaine de blessés

Les faits se sont produits à l'intérieur de la Manchester Arena, une salle de concert où se produisait la chanteuse Ariana Grande.

Des policiers aux abords de la salle de concert de la Manchester Arena (Royaume-Uni) après l\'explosion, mardi 23 mai 2017.
Des policiers aux abords de la salle de concert de la Manchester Arena (Royaume-Uni) après l'explosion, mardi 23 mai 2017. (JONATHAN NICHOLSON / NURPHOTO)
avatar
Fabien MagnenouLouis SanFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Ce qu'il faut savoir

Une explosion a fait au moins 22 morts et une soixantaine de blessés, lundi 22 mai vers 23h30 (heure française), aux abords de la Manchester Arena, une salle de concert de Manchester (Royaume-Uni), selon un premier bilan donné par la police de la ville dans un communiqué. Celle-ci indique que l'incident est "traité comme un incident terroriste jusqu'à preuve du contraire". Elle cite des témoignages faisant état d'une explosion, sans confirmer la nature des faits, et appelle à "éviter la zone".

>> Ce direct est désormais terminé. Pour suivre les développements de l'enquête, c'est par ici << 

 Des témoins évoquent une explosion. De nombreux témoins cités par les médias britanniques expliquent avoir entendu une ou plusieurs explosions. Selon la Manchester Arena, l'incident se serait produit en dehors du bâtiment, mais la police des transports britannique, citant des témoignages, affirme qu'il a eu lieu dans le hall de la salle.

Une salle de 21 000 spectateurs. La Manchester Arena accueillait un concert de la chanteuse américaine Ariana Grande, qui venait de se terminer au moment de l'incident. On ne sait pas si la salle était complète.

Une gare proche évacuée. La compagnie ferroviaire nationale a annoncé sur Twitter que la station de Manchester Victoria, adjacente à la salle de concert, avait été évacuée.

 Le plus lourd bilan au Royaume-Uni depuis 2005. Le bilan communiqué mardi à 8h, qui fait état de 22 morts, fait de cette attaque la plus meurtrière depuis les attentats du 7 juillet 2005 à Londres, qui avaient fait 52 morts.