Royaume-Uni : prison ferme pour une fausse victime de l'incendie de la tour Grenfell

L'homme de 53 ans avait déclaré que sa famille avait péri dans l'incendie de l'immeuble londonien, qui a coûté la vie à 71 personnes, en juin.

Un incendie a ravagé la tour Grenfell à Londres (Royaume-Uni), le 14 juin 2017.
Un incendie a ravagé la tour Grenfell à Londres (Royaume-Uni), le 14 juin 2017. (MAXPPP)
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Une fausse victime de l'incendie de la tour Grenfell a été condamnée vendredi 9 février à une peine de 21 mois de prison. Anh Nhu Nguyen, 53 ans, a déclaré que sa famille avait péri dans le terrible incendie qui a coûté la vie à 71 personnes, le 14 juin 2017.

L'homme voulait toucher plus de 10 000 livres (environ 11 280 euros) d'indemnisation. Il a raconté en détail comment il avait perdu de vue ses proches dans une cage d'escalier enfumée alors qu'ils s'enfuyaient. Il a aussi prétendu avoir perdu tout ce qu'il possédait dans l'incendie, et avait bénéficié d'un hébergement d'urgence.

Coupable de fraude et de fausse déclaration

Les enquêteurs ont remarqué des incohérences dans son récit et ont établi qu'il n'habitait pas dans la tour, n'avait jamais été hospitalisé après l'incendie et n'avait ni femme ni enfant. Anh Nhu Nguyen a plaidé coupable de fraude et de fausse déclaration en vue d'obtenir un passeport. Né au Vietnam, il utilisait jusqu'à 17 identités et avait déjà été condamné pour 56 infractions, dont des vols.

La police a déclaré qu'elle "enquêtera sur toute personne suspectée de profiter frauduleusement de l'incendie tragique de la tour Grenfell". Une représentante du conseil de Kensington et Chelsea, où se trouve la tour, a indiqué avoir rapporté "plusieurs cas de fraude" à la police et attendre "le résultat d'un certain nombre d'enquêtes".