Londres : des habitants en colère

Suite à leur évacuation de plusieurs tours de Londres, pour des raisons de sécurité, vendredi 23 juin, des habitants de Londres sont en colère.

Cette vidéo n'est plus disponible

Des tours vidées de leurs habitants, ou presque. Dans le quartier de Camden, au nord de Londres, certains refusent de quitter leur immeuble malgré les consignes de sécurité. 83 personnes sont restées. Mais des milliers de résidents, près de 4 000, ont dû s'en aller dans la nuit de vendredi 23 à samedi 24 juin. Une décision précipitée, pour beaucoup. Comme cette femme, relogée dans un hôtel pour une durée indéterminée. "Tout a été très mal organisé", estime-t-elle.

600 tours à inspecter

Par crainte d'un nouveau sinistre comme Grenfell, l'Angleterre multiplie les contrôles de ces immeubles d'habitation. 600 tours doivent être inspectées dans toute l'Angleterre. Et parmi elles, déjà 34 bâtiments ont été jugés non conformes aux normes de sécurité incendies. A Londres, Manchester et Plymouth, notamment. Dans ces immeubles, les revêtements extérieurs seront remplacés par des matériaux ignifugés.

Le JT
Les autres sujets du JT
La tour Grenfell après l\'incendie, à Londres le 22 juin 2017.
La tour Grenfell après l'incendie, à Londres le 22 juin 2017. (NIKLAS HALLE'N / AFP)