Explosion à Manchester : Jean-Marc Dumontet appelle à une "grande vigilance et une grande exigence de la part des directeurs de théâtre"

Le producteur et propriétaire de plusieurs salles de spectacle à Paris, Jean-Marc Dumontet, se dit "frappé par l'effroi" de l'attentat qui s'est produit à Manchester.

Jean-Marc Dumontet, le 3 octobre 2012.
Jean-Marc Dumontet, le 3 octobre 2012. (BERTRAND GUAY / AFP)

Jean-Marc Dumontet, producteur et propriétaire de plusieurs salles de spectacle à Paris, a réagi mardi 23 mai sur franceinfo sur les questions de sécurité, après l'explosion terroriste de lundi soir à Manchester, en marge d'un concert de la chanteuse Ariana Grande.

>> Suivez les avancées de l'enquête dans notre direct

Le producteur s'est dit "frappé par l'effroi", mais préfère rester optimiste : "Il faut continuer à vivre", a-t-il déclaré. Le propriétaire de salles est cependant réaliste sur la sécurité de ses salles de spectacle. "Quand un Etat, qui est fortement constitué pour assurer la sécurité de ses citoyens, n'y parvient pas, il ne faut pas croire qu'un directeur de salle y parviendra. Il n'y a pas de solution miracle, simplement une grande vigilance et une grande exigence de la part des directeurs de théâtre que nous sommes. Mais avec une réalité : quand le terroriste veut frapper, il frappe."

"En filtrant l'entrée de nos salles de spectacle, on crée aussi des attroupements"

Jean-Marc Dumontet affirme continuer les contrôles de sécurité renforcés à l'entrée de ses théâtres, mais soulève un nouveau problème : "En filtrant l'entrée de nos salles de spectacle, on crée aussi des attroupements, donc on crée aussi des lieux où peuvent se produire des attentats."

En 2015, le producteur avait encouragé les artistes à remonter sur scène et les spectateurs à reprendre le chemin des salles de spectacle, quelques jours seulement après l'attentat du Bataclan, pour "défendre la liberté d'expression dont jouit la France".