Brexit : un député lâche Boris Johnson, qui perd sa majorité absolue

En changeant simplement et littéralement de banc, un député britannique a fait savoir qu'il lâchait le Premier ministre. En perdant sa majorité, son projet de Brexit dur est en péril.

FRANCE 2

Au Parlement, la majorité de Boris Johnson, actuel Premier ministre britannique, ne tenait qu'à un fil, ou plutôt qu'à un siège. Et il le perd, sous ses yeux impuissants, alors que Philippe Lee, député conservateur, s'en va s'asseoir sur les bancs de l'opposition. Il rejoint physiquement les rangs des Libéraux-démocrates, pro-européens. Boris Johnson le salue simplement, comme pour montrer qu'il n'est pas atteint.

Un Brexit dur en péril

Après sa décision de suspendre le Parlement pour cinq semaines, l'ancien maire de Londres affronte une chambre en ébullition. Même certains conservateurs envisagent de voter une loi qui empêcherait un Brexit si aucun accord ne devait être trouvé. Une action qui se résumerait à hisser le "drapeau blanc" pour Boris Johnson, y percevant une inéluctable défaite.

Le JT
Les autres sujets du JT
Boris Johnson sortant du 10 Downing Street à Londres, le 2 septembre 2019.
Boris Johnson sortant du 10 Downing Street à Londres, le 2 septembre 2019. (WIKTOR SZYMANOWICZ / NURPHOTO / AFP)