En Angleterre, la résidence de William et Kate ne pourra plus être survolée

Une zone d'exclusion aérienne a été mise en place au-dessus du manoir d'Anmer Hall, où habitent le prince William, son épouse et leurs enfants. 

Le prince William et sa femme Kate, accompagnés de George, quitte l\'église où Charlotte a été baptisée, le 5 juillet 2015 en Angleterre. 
Le prince William et sa femme Kate, accompagnés de George, quitte l'église où Charlotte a été baptisée, le 5 juillet 2015 en Angleterre.  (MATT DUNHAM / AP / SIPA)
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Les paparazzis tenus à l'écart du prince George et de la princesse Charlotte. Une zone d'exclusion aérienne est entrée en vigueur, dimanche 1er novembre, au-dessus d'Anmer Hall, la résidence familiale du prince William et de son épouse Kate dans le Norfolk (Angleterre). Le couple, très à cheval sur le respect de sa vie privée, a obtenu du ministère britannique des Transports la mise en place d'une "no fly zone" d'un rayon de 2,4 km au-dessus de la propriété.

Kate et William inquiets pour leurs enfants

Le texte officiel stipule qu'aucun objet volant - avion, drone ou autre - n'a le droit de survoler la zone à moins de 2 000 pieds (609 mètres). Si des raisons de sécurité ont été mises en avant, la presse britannique évoque surtout la crainte des paparazzi, susceptibles de vouloir s'approcher du couple et de leurs deux jeunes enfants, George et Charlotte, à l'approche des fêtes de Noël.

Le duc et la duchesse de Cambridge sont particulièrement jaloux de leur intimité et n'hésitent pas à jouer de fermeté pour faire respecter leur volonté d'élever leurs enfants loin des flashs. En mai, ils avaient fait distribuer une lettre de mise en garde aux photographes campés à proximité de leur résidence pour les enjoindre à respecter leur vie privée.