VIDEO. Syrie : des barils d'explosifs largués par le régime font 85 morts à Alep

Il s'agit du raid le plus sanglant mené sur la ville depuis le début du conflit.

REUTERS

Le régime syrien a mené entre samedi et dimanche 2 février son raid aérien le plus sanglant contre les quartiers rebelles d'Alep, faisant 85 morts.

Dans l'est d'Alep, "au moins 85 personnes ont été tuées (samedi) par des barils d'explosifs lancés par des hélicoptères militaires sur des quartiers tenus par les rebelles", a affirmé l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), une organisation proche des rebelles. Il faut remonter au 15 décembre pour trouver un bilan presque aussi lourd, avec 76 morts.

13 enfants seraient parmi les victimes

Parmi les victimes figurent 65 civils, dont 13 enfants, tués notamment dans les quartiers de Tariq al-Bab, Salhine, Ansari et Marjé, a précisé l'OSDH. Par ailleurs, dix jihadistes du Front Al-Nosra, branche officielle d'Al-Qaïda en Syrie, ont été tués dans un de leurs quartiers généraux à Chaar, tandis que dix corps n'ont pu être identifiés.

Selon le quotidien Al-Watan, proche du pouvoir, l'armée a "nettoyé" la majorité du quartier de Qaram al-Tarab à l'est et celui de Bani-Zeid au nord. Elle veut désormais avancer vers trois quartiers à l'est et trois autres au nord pour prendre la ville en tenailles.

Un homme transporte du pain devant un batiment en ruines d\'Alep (Syrie), dimanche 2 février 2013. 
Un homme transporte du pain devant un batiment en ruines d'Alep (Syrie), dimanche 2 février 2013.  (MOHAMMED AL-KHATIEB / AFP)