Un journaliste américain aux mains du "renseignement syrien"

James Foley est porté disparu dans le pays depuis novembre 2012.

Le journaliste américain James Foley, le 5 novembre 2012 à Alep, en Syrie.  
Le journaliste américain James Foley, le 5 novembre 2012 à Alep, en Syrie.   (NICOLE TUNG / AFP)

Le journaliste américain James Foley est porté disparu depuis six mois en Syrie. Selon un porte-parole de sa famille vendredi 3 mai, il serait détenu par des agents des services du renseignement syrien dans un centre de détention près de Damas. Ce reporter indépendant de 39 ans, qui a fourni des reportages pour le GlobalPost, l'Agence France-Presse et d'autres médias internationaux, a été arrêté le 22 novembre 2012 par des hommes armés dans la province d'Idlib, dans le nord du pays, et n'est plus réapparu depuis.

"Nous pensons que Jim a vraisemblablement été arrêté par un groupe de miliciens pro-régime, connus sous le nom de chabbiha, et qu'il a ensuite été livré aux forces gouvernementales syriennes", a affirmé Phil Balboni, le PDG et cofondateur du média en ligne GlobalPost, qui fait également office de porte-parole de la famille.

"Nous avons obtenu de multiples rapports indépendants provenant de sources confidentielles très crédibles ayant un accès direct et indirect, qui confirment notre évaluation que Jim est à présent détenu par le gouvernement syrien", a-t-il ajouté. "Ces nouvelles informations sur James Foley nous confortent dans l'espoir de le voir recouvrer la liberté aussi vite que possible", a déclaré de son côté le PDG de l'Agence France-Presse, Emmanuel Hoog.