Syrie : un habitant sur cinq est en état de malnutrition

La situation pourrait encore se détériorer si la guerre perdure, alerte l'ONU.

Un jeune garçon enregistre sa famille auprès de l\'association People in Need à Alep (Syrie), le 3 juillet 2013.
Un jeune garçon enregistre sa famille auprès de l'association People in Need à Alep (Syrie), le 3 juillet 2013. (THOMAS RASSLOFF / DPA / AFP)

Les conditions de vie des Syriens s'aggravent à mesure que le conflit s'enlise. Selon l'ONU, vendredi 5 juillet, un Syrien sur cinq ne peut plus produire ou acheter de la nourriture en quantité suffisante pour subvenir à ses besoins. La situation pourrait encore se détériorer si la guerre perdure, avertit l'institution internationale.

Après une visite sur place en mai et juin de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et du Programme alimentaire mondial (PAM), l'ONU estime que la production intérieure est sévèrement compromise pour l'année qui vient. La production de blé en Syrie a, par exemple, chuté de 40% depuis le début du conflit, pour atteindre 2,4 millions de tonnes. Les deux agences internationales estiment que la Syrie devra importer 1,5 million de tonnes de blé lors de la campagne 2013-2014.