Syrie : Paris redoute "un cataclysme humanitaire"

C'est ce qu'a déclaré mardi le chef de la diplomatie française, Jean-Yves le Drian.

Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, lors questions au gouvernement à l\'Assemblée, le 14 février 2018. 
Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, lors questions au gouvernement à l'Assemblée, le 14 février 2018.  (BERTRAND GUAY / AFP)

La France tire le signal d'alarme. "La situation en Syrie se dégrade considérablement" et "s'il n'y a pas d'élément nouveau, nous allons vers un cataclysme humanitaire", a déclaré, mardi 20 février, le chef de la diplomatie française, Jean-Yves le Drian.

S'adressant au Parlement, il a ajouté : "Il y a une urgence absolue sur ce sujet (...) C'est la raison pour laquelle, à la demande du président de la République, je me rendrai dans les jours qui viennent à Moscou et à Téhéran", soutiens du régime du président Bachar al-Assad.

"Le pire est devant nous"

"A mon sens, le pire est devant nous", a poursuivi le ministre des Affaires étrangères. "Cela est dû au fait que le processus politique est bloqué (...) Tous les éléments sont réunis pour une aggravation de la situation."

Les forces du régime et ses alliés russes ont lancé depuis le 5 février une vigoureuse offensive contre la Ghouta orientale, dernière enclave contrôlée par la rébellion dans la banlieue de Damas. Les bombardements incessants, à l'aviation et l'artillerie, ont fait au moins 250 morts civils depuis dimanche, selon un décompte de l'Observatoire syrien des droits de l'homme.