Cet article date de plus de dix ans.

Syrie : l'usage de sarin confirmé par les échantillons du "Monde"

Ramenés par des envoyés spéciaux du journal, ils attestent de la contamination de 13 victimes par ce liquide hautement toxique.

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Une rue ravagée d'Alep, dans le nord de la Syrie, le  18 juin 2013. (ONUR CORBAN / ANADOLU AGENCY / AFP)

Des envoyés spéciaux du Monde en Syrie avaient rapporté de leur reportage 21 échantillons, après une attaque mi-avril à Jobar, en banlieue de Damas. Analysés par un laboratoire spécialisé français, ils confirment la contamination de 13 personnes au sarin, un liquide hautement toxique appartenant à la catégorie des armes chimiques, a indiqué, vendredi 28 juin, le journal.

"Sept [échantillons] se sont révélés impossibles à analyser ou négatifs. Quatorze échantillons, concernant treize victimes, se sont révélés positifs, mettant en évidence la présence de sarin dans de l'urine (huit fois), des cheveux (deux fois), des vêtements (trois fois), et du sang pour l'une des victimes déjà testée positive sur un habit", explique Le Monde.

Début juin, le ministre des Affaires étrangères français, Laurent Fabius, avait déjà confirmé l'utilisation d'armes chimiques dans le pays, notamment par les forces de Bachar Al-Assad, qui continuent de le nier. Une équipe d'experts de l'ONU attend depuis trois mois le feu vert des autorités syriennes pour enquêter sur place sur tous les cas suspects d'utilisation de ces armes.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.