Syrie : Idlib, dernier bastion rebelle sous les bombes

En Syrie, les habitants d'Idlib, dernier repère des opposants à Bachar al-Assad, fuient en masse la ville du nord-ouest du pays. Trois millions de personnes vivent dans ce secteur bombardé par les armées russe et syrienne.

Voir la vidéo
France 3

Fuir est la seule option pour les familles du sud de la province d'Idlib (Syrie). Dans des camions, ils entassent le minimum pour survivre, des matelas et des couvertures. Beaucoup n'en sont pas à leur premier exode. Ils fuient les bombardements du régime syrien et de son allié russe. Lancé il y a un mois, l'offensive pour déloger les rebelles gagne en puissance. C'est dans cette province de trois millions d'habitants que les derniers insurgés se sont regroupés. Parmi eux, beaucoup de jihadistes d'Al-Qaïda.

Les hôpitaux bombardés

Mais une fois de plus ce sont les civils qui paient le prix fort comme l'affirme cet habitant d'Idlib joint par téléphone : "Nous avons beaucoup de victimes les ambulances n'arrêtent pas, les secouristes sont débordées. Il y a 50 000 personnes qui essaient de s'enfuir dans les campagnes alentour". Même les secouristes sont pris pour cible. Selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme, les bombardements frappent aussi les hôpitaux. Seul refuge : près de la frontière turque, où se mettent en place des camps de fortune. 30 000 civils ont déjà fui les combats. L'ONU prédit une des pires catastrophes humanitaires du XXIe siècle.

Le JT
Les autres sujets du JT
De la fumée après un bombardement dans un village dans la région d\'Idlib en Syrie, le 7 septembre 2018. 
De la fumée après un bombardement dans un village dans la région d'Idlib en Syrie, le 7 septembre 2018.  (ANAS AL-DYAB / AFP)