Cet article date de plus de quatre ans.

Syrie : la province d'Idlib visée par des frappes russes, les plus "intenses" depuis un mois, selon une ONG

L'Iran, la Russie et laTurquie ont échoué, vendredi, à surmonter leurs divergences, lors d'un sommet à Téhéran (Iran).

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des bombardements dans les environs d'Idlib (Syrie), le 7 septembre 2018. (ANAS AL-DYAB / AFP)

La Russie a mené, samedi 8 septembre, les raids aériens les plus intenses contre la province d'Idlib depuis que le régime syrien a menacé, il y a un mois, de lancer l'assaut pour reprendre cet ultime bastion rebelle, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). Conquise en 2015 par les insurgés, Idlib compte trois millions d'habitants.

Près de 60 frappes aériennes ont été conduites au cours des trois dernières heures sur plusieurs localités du sud et du sud-est d'Idlib, par l'armée russe, alliée du régime de Bachar Al-Assad.

L'Iran, la Russie et la Turquie ont échoué, vendredi, à surmonter leurs divergences, lors d'un sommet à Téhéran (Iran), tout en convenant de continuer à "coopérer" en vue d'une solution pour éviter les pertes civiles dans cette région du nord-ouest de la Syrie.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Syrie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.