Syrie : 16 morts, dont quatre Américains, dans un attentat contre la coalition internationale

L'attaque, qui a eu lieu mercredi, est la plus meurtrière menée contre les forces américaines depuis 2014 dans le pays.

Des membres des Forces démocratiques syriennes participent à une cérémonie près de Deir Ezzor, en Syrie, le 21 mai 2018.
Des membres des Forces démocratiques syriennes participent à une cérémonie près de Deir Ezzor, en Syrie, le 21 mai 2018. (DELIL SOULEIMAN / AFP)

Seize personnes ont été tuées dans un attentat suicide, mercredi 16 janvier, à Minbej, dans le nord de la Syrie. Revendiqué par le groupe jihadiste Etat islamique, il visait une patrouille de la coalition internationale emmenée par Washington. Quatre Américains font d'ailleurs partie des victimes. "Deux militaires, un employé civil du ministère de la Défense et un employé d'un sous-traitant du Pentagone ont été tués, et trois autres militaires ont été blessés", a précisé le commandement central de l'armée américaine dans un communiqué.

Sept civils et cinq combattants d'une force arabo-kurde qui accompagnaient la patrouille américaine ont également péri dans cet attentat perpétré près d'un restaurant du centre de Minbej, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme.

Il s'agit de l'attaque la plus meurtrière menée contre les forces américaines depuis 2014 en Syrie. Elle intervient après l'annonce en décembre d'un retrait prochain des troupes américaines du pays. Le président Donald Trump avait justifié ce désengagement en assurant que l'EI avait été vaincu. "Le président Trump et moi-même condamnons l'attentat terroriste en Syrie qui a coûté la vie à des Américains", a réagi le vice-président Mike Pence.