Cet article date de plus de huit ans.

Syrie : Assad prévient les Etats-Unis d'"un échec" comme "au Vietnam"

Washington envisage une intervention militaire, que le président syrien balaie en évoquant la guerre du Vietnam.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le président syrien Bachar Al-Assad en réunion avec ses ministres, à Damas (Syrie), le 25 août 2013. (SANA / AFP)

Il nie en bloc l'usage d'armes chimiques et autorise l'ONU à enquêter. Pour le président syrien Bachar Al-Assad, les accusations occidentales sur l'attaque au gaz toxique perpétrée dans la banlieue de Damas le 21 août sont insensées. Dans une interview au quotidien russe Izvestia, lundi 26 août, il estime que les Etats-Unis "essuieront un échec" en cas d'intervention militaire"Les déclarations faites par des hommes politiques aux Etats-Unis et en Occident sont une insulte au bon sens", déclare-t-il. "Les Etats-Unis essuieront un échec, comme lors de toutes les guerres précédentes qu'ils ont lancées, à commencer par le Vietnam", s'ils décident de mener une opération militaire en Syrie, ajoute Bachar Al-Assad.

La Russie, l'un des derniers alliés du régime de Damas, a elle aussi mis en garde Washington. Sergueï Lavrov, le chef de la diplomatie russe, a discuté avec son homologue américain, John Kerry, dimanche, et l'a appelé à faire preuve de retenue. "Le ministre [Lavrov] a insisté sur le fait que les déclarations officielles faites par Washington au cours des derniers jours précisant que les forces armées américaines étaient prêtes à 'intervenir' dans le conflit syrien ont été accueillies par Moscou avec une profonde inquiétude", indique un communiqué du ministère russe des Affaires étrangères.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Syrie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.