Cet article date de plus de quatre ans.

Syrie : plus de 310 000 personnes sont mortes depuis le début du conflit

Parmi elles, l'Observatoire syrien des droits de l'Homme compte 90 000 civils et 55 000 combattants du groupe Etat islamique.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le tank d'une milice pro-gouvernementale se déplace dans la ville d'Alep, le 11 décembre 2016 en Syrie. (YANG ZHEN / NURPHOTO / AFP)

Plus de 310 000 personnes, dont 90 000 civils, ont été tuées en Syrie depuis le début du conflit en mars 2011, estime l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), mardi 13 décembre. L'ONG basée au Royaume-Uni rapporte la mort de 312 001 personnes, dont 16 000 enfants, depuis le début de la guerre, déclenchée par la répression de manifestations anti-Bachar Al-Assad.

55 000 jihadistes tués

Ce bilan inclut plus de 53 000 rebelles et près de 110 000 combattants favorables au régime de Damas, notamment 60 000 soldats syriens, mais aussi des dizaines de milliers de miliciens, des membres du mouvement chiite libanais Hezbollah ou d'autres combattants étrangers.

Près de 55 000 jihadistes ont aussi été tués dans les combats, la plupart affiliés au groupe Etat islamique ou encore au front Fateh Al-Cham, ex-branche d'Al-Qaïda. Quelque 3 683 personnes non identifiées ont également été tuées, selon l'OSDH, qui dispose d'un réseau de correspondants dans tout le pays.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Syrie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.