En Turquie, des manifestations contre les raids russes en Syrie

Quelque 300 manifestants, en majorité des Syriens vivant en Turquie, se sont rassemblés près du consulat de Russie à Istanbul.

Des manifestants ont protesté contre les raids russes en Syrie, à Istanbul (Turquie), le 28 décembre 2019. 
Des manifestants ont protesté contre les raids russes en Syrie, à Istanbul (Turquie), le 28 décembre 2019.  (YASIN AKGUL / AFP)

Turcs et Syriens ont manifesté ensemble, samedi 28 décembre à Istanbul, pour protester contre les bombardements des forces russes dans la province d'Idleb, dans le nord-ouest de la Syrie. Quelque 300 manifestants, en majorité des Syriens vivant en Turquie, se sont rassemblés près du consulat de Russie à Istanbul.

"Poutine assassin, hors de Syrie", scandaient les manifestants, qui portaient des pancartes avec l'inscription : "La Russie tue notre peuple et nos enfants et le monde ne fait rien." La police turque a empêché les manifestants de marcher jusqu'au consulat russe mais a autorisé un petit groupe de protestataires à déployer une banderole avec l'inscription "Plus de 30 000 enfants tués par la Russie et le régime de [Bachar Al-]Assad".

Une intensification de l'offensive russe en Syrie

Depuis la mi-décembre, les forces du régime de Damas et de leur allié russe ont intensifié leur offensive dans le nord-ouest de la Syrie, faisant plus de 235 000 déplacés en deux semaines. Les raids aériens russes et les combats ont également fait de nombreux morts parmi les civils.

La Turquie abrite environ cinq millions de réfugiés, dont 3,7 millions de Syriens. Alarmée par l'arrivée d'une nouvelle vague de réfugiés près de sa frontière, la Turquie a envoyé cette semaine une délégation à Moscou pour tenter d'obtenir un nouveau cessez-le-feu.