Bachar Al-Assad accuse la France de "soutenir le terrorisme"

Le président syrien a, dans le même temps, loué la "position équilibrée" de Prague, dans des propos diffusées par la télévision publique tchèque.

Le président syrien Bachar Al-Assad, le 21 octobre 2015 à Moscou (Russie).
Le président syrien Bachar Al-Assad, le 21 octobre 2015 à Moscou (Russie). (KREMLIN PRESS OFFICE / ANADOLU AGENCY / AFP)

Le président syrien Bachar Al-Assad accuse la France de conforter le terrorisme, dans des propos diffusés lundi 30 novembre par la télévision publique tchèque, la CT. 

"Naturellement, si vous posez la question aux Syriens, ils vous diront qu'ils ne veulent pas de conférence de paix par exemple en France, car la France soutient le terrorisme et la guerre, non la paix", déclare-t-il dans cette interview enregistrée à Damas (Syrie). L'intégralité doit être diffusée mardi matin.

Prague, un lieu potentiel pour signer un accord de paix

"Et comme vous mentionnez Prague, ce serait généralement accepté, en raison de la position équilibrée de votre pays", poursuit le chef de l'Etat syrien. Bachar Al-Assad répond ainsi à la question d'un journaliste tchèque sur la possibilité de voir un jour un accord de paix signé à Prague, la capitale tchèque, comme l'avait suggéré en septembre à New York le président du pays Milos Zeman.

Dans cet extrait diffusé lundi par la chaîne, un journaliste demande aussi à Bachar Al-Assad si les Européens devraient avoir peur des réfugiés syriens. Il répond : "C'est un mélange. La majorité sont de bons Syriens, des patriotes. Mais naturellement des terroristes s'infiltrent parmi eux, c'est vrai."