Une mission d'enquête du Conseil des droits de l'homme de l'Onu a recueilli des preuves de crimes de guerre

"La commission est parvenue à la conclusion que des crimes contre l'humanité et des crimes de guerre ont été commis par les forces du gouvernement de Libye"."La commission a reçu moins (d'éléments) qui constitueraient des crimes internationaux par les forces d'opposition", a annoncé mercredi Conseil des droits de l'homme de l'Onu.

L\'anciien drapeau lybien brandi comme symbole contre le régime de Mouammar Kadhafi (25/02/2011)
L'anciien drapeau lybien brandi comme symbole contre le régime de Mouammar Kadhafi (25/02/2011) (AFP/MARCO LONGARI)

"La commission est parvenue à la conclusion que des crimes contre l'humanité et des crimes de guerre ont été commis par les forces du gouvernement de Libye".

"La commission a reçu moins (d'éléments) qui constitueraient des crimes internationaux par les forces d'opposition", a annoncé mercredi Conseil des droits de l'homme de l'Onu.

"Cependant, elle a bel et bien découvert certains actes qui constitueraient des crimes de guerre", a ajouté le Conseil, sans autres précisions.

Le rapport de la mission d'enquête s'appuie sur des entretiens avec 350 personnes à travers le pays, des milliers de pages de documents et de photos ainsi que des centaines de vidéos.

Les experts ont examiné des allégations d'usage excessif de la force, de meurtres extrajudiciaires, de torture, de violences sexuelles, d'attaques contre les civils, d'utilisations d'enfants-soldats, ou encore de restrictions à la liberté d'expression.

"La mission a exprimé es préoccupations concernant ces violations de la part des deux parties au conflit, en les exhortant à respecter pleinement les droits de l'homme et le droit humanitaire international", a ajouté le forum de Genève, qui réunit 47 pays.