Cet article date de plus de six ans.

Vidéo La question de frappes en Syrie "est posée", dit Le Drian

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
RTL
Article rédigé par
France Télévisions

Le ministre de la Défense était invité sur RTL.

A l'avenir, la France pourrait frapper l'Etat islamique en Syrie. Invité de RTL, jeudi 25 septembre, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a expliqué que c'était "une question qui est posée"Jusqu'à maintenant, les bombardements français n'ont touché que l'Irak.

Soutien à l'Armée syrienne libre

Le ministre a toutefois précisé que frapper en Syrie "est une opportunité qui ne se présente pas aujourd'hui. Nous avons déjà une tâche importante à mener en Irak et on verra dans les jours qui viennent comment évolue la situation." Le président François Hollande, qui réunit dans la journée un conseil de défense, a répété aux Nations unies que la France n'avait pas l'intention de mener des opérations aériennes en SyrieLe ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a défendu la même position.

Pour l'heure, l'action française en Syrie se limite à un soutien à l'Armée syrienne libre, qui combat les forces gouvernementales du président Bachar Al-Assad. Les Etats-Unis, eux, ont engagé leur aviation au-dessus de la Syrie. Jean-Yves Le Drian a également fait savoir qu'une opération aérienne était en cours en Irak au moment où il s'exprimait, sans préciser si des frappes avaient été effectuées.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Etat islamique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.