Cet article date de plus de cinq ans.

Syrie : après Raqa, cap sur les derniers bastions de Daesh

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Syrie : après Raqa, cap sur les derniers bastions de Daesh
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

La ville, détruite à au moins 80%, est encore dangereuse en raison des mines cachées par l'État islamique. La reconstruction sera longue.

Les Forces démocratiques syriennes ont repris le contrôle de la ville de Raqa, symbole du groupe État islamique. Les soldats ont gagné la bataille du stade municipal, où les djihadistes avaient construit un dédale de tunnels et où ils entassaient leurs prisonniers. Après quatre mois de combats acharnés, Raqa est détruite à au moins 80%.

Les habitants attendent dans le désert

Mais il faut désormais déminer la ville. Les premiers combattants arrivés lundi ont été victimes d'engins explosifs cachés. En raison du danger, les habitants ne sont toujours pas autorisés à revenir. Des milliers de déplacés attendent alors dans des camps, en plein désert. Ils espèrent une reconstruction rapide de Raqa.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.