Le Premier ministre irakien s'engage à "libérer" son pays de l'Etat islamique en 2016

Haïdar Al-Abadi s'est exprimé lundi, quelques heures après la reconquête de Ramadi par l'armée irakienne, face à l'Etat islamique.

Le Premier ministre irakien Haïdar Al-Abadi à la télévision irakienne, le 28 décembre 2015.
Le Premier ministre irakien Haïdar Al-Abadi à la télévision irakienne, le 28 décembre 2015. (IRAQIYA / AFP)

"Si 2015 était une année de libération, 2016 sera celle des grandes victoires qui mettront fin à la présence de l'Etat islamique en Irak." Le Premier ministre irakien a prononcé un discours offensif à la télévision, lundi 28 décembre.

"Nous allons libérer Mossoul"

Quelques heures après la reprise de Ramadi par l'armée irakienne, face à l'Etat islamique, Haïdar Al-Abadi s'est ainsi engagé à libérer son pays de l'Etat islamique (EI). Il en a profité pour féliciter les forces irakiennes après cette prise stratégique.

"Nous irons libérer Mossoul, qui sera le coup fatal infligé à Daech", a-t-il ajouté, en allusion à la deuxième ville irakienne qui est aux mains des jihadistes depuis juin 2014. Mais le Premier ministre n'a pas dit explicitement si Mossoul serait le prochain objectif des forces irakiennes après Ramadi.