L'armée irakienne fait reculer Daesh

En Irak, les forces gouvernementales appuyées par la coalition internationale gagnent du terrain : elles sont en passe de chasser le groupe État islamique de Tal Afar, à 80 kilomètres de Mossoul.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Durant trois ans, Tal Afar fut une place forte du groupe État islamique. Ce dimanche 27 août au soir, c'est le drapeau irakien qui flotte sur la citadelle millénaire de cette ville de l'est du pays. S'il reste encore quelques poches de résistance, les soldats irakiens et les milices chiites qui mènent l'assaut ne cachent plus leur optimisme. Les étendards du groupe jihadiste sont déchiquetés un à un, ou exhibés telles des prises de guerre. La chute de Tal Afar n'est sans doute plus qu'une question d'heures.

Une offensive éclair

Située à près de 80 kilomètres de Mossoul, libérée en juillet dernier, Tal Afar est le dernier grand bastion de Daesh sur le chemin de la frontière syrienne. Sept jours auront suffi à prendre le contrôle du centre de cette ville stratégique. Une offensive éclair, signe de l'affaiblissement de Daesh, estime le ministre irakien de la Défense. Sous pression, en Irak comme en Syrie, le groupe État islamique a perdu 60% de son territoire et 80% de ses ressources. Le califat auto-proclamé semble aujourd'hui au bord de l'effondrement après trois ans d'une guerre dévastatrice et meurtrière.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des milices chiites entrent à Tal Afar (nord-ouest de l\'Irak), le 22 août 2017.
Des milices chiites entrent à Tal Afar (nord-ouest de l'Irak), le 22 août 2017. (AHMAD AL-RUBAYE / AFP)