"Le naufrage des civilisations", l'essai pessimiste sur le monde d'Amin Maalouf

Amin Maalouf, écrivain et académicien qui publie "Le naufrage des civilisations", est l'invité du Soir 3 mardi 19 mars.

France 3

Dans son essai, Le naufrage des civilisations, Amin Maalouf fait une analyse pessimiste de la crise que traversent les mondes arabe et occidental. Il écrit que les sociétés arabes n'ont pas su se moderniser en profondeur. Le tournant serait 1967 et la défaite du camp arabe face à Israël. "1967 est la date à partir de laquelle le monde arabe a un peu perdu sa route. En 50 ans, il n'a jamais réellement pu surmonter cette défaite", précise Amin Maalouf dans le Soir 3 mardi 19 mars.

"Sur ces 60 dernières années, ce qui m'a frappé, c'est que le monde entier se portait mal, différemment d'une société à l'autre. Mais un peu partout, on se sent déboussolé", développe l'écrivain franco-libanais de 70 ans.

"Une question de mentalité"

"En Europe, il y a une forme de morcellement et de tribalisation. L'UE offrait la promesse la plus étonnante pour le monde d'aujourd'hui et ce projet merveilleux s'effrite. Peut-être que le Brexit va créer une sorte de choc. Nous vivons dans un monde en désintégration alors que nous avons tout pour réussir", regrette l'académicien qui a reçu le prix Goncourt en 1993.

Les disparités économiques sont inquiétantes et le capitalisme ne tient pas ses promesses, écrit Amin Maalouf. "Le communisme a disparu et le capitalisme n'arrive pas à résoudre les problèmes. Les gens sont désespérés. Il n'y a aucun autre système et ce système ne fonctionne pas", note-t-il. "Mais si les mentalités changent...", espère-t-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Amin Maalouf et son livre \"Le naufrage des civilisations\"
Amin Maalouf et son livre "Le naufrage des civilisations" (France 3)