Cet article date de plus de huit ans.

Liban : le Premier ministre Najib Mikati présente sa démission

Le chef du gouvernement appelle les principaux blocs politiques à un esprit de responsabilité.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le Premier ministre libanais Najib Mikati, annonce sa démission, le 22 mars 2013 lors d'une conférence de presse. (AFP PHOTO / HO / DALATI AND NOHRA)

Il en appelle à la mise sur pied d'un "gouvernement de salut national". Le Premier ministre libanais, Najib Mikati a annoncé vendredi 22 mars la démission de son cabinet, en place depuis juin 2011.

Le chef du gouvernement démissionnaire espère ainsi "que cela fera prendre conscience aux principaux blocs politiques au Liban de la necessité d'assumer leurs responsabilités et de faire preuve de cohésion pour éviter l'inconnu au Liban", a-t-il dit aux journalistes à l'issue d'un conseil des ministres marqué par de profondes divisions.

Divergences au gouvernement sur les prochaines législatives

Cette démission intervient alors que le pays traverse une période critique en raison notamment de la guerre civile qui ravage la Syrie voisine et dont les répercussions se font sentir au Liban. Il a appelé à la "formation d'un gouvernement de salut national où toutes les forces politiques libanaises seront représentées afin de sauver la patrie et suivre les évènements régionaux avec un grand esprit de responsabilité collective".

Najib Mikati a confié avoir pris sa décision en raison des divergences au sein du cabinet sur l'organisation des élections législatives en juin prochain et sur la prolongation du mandat du chef des Forces de sécurité intérieures (FSI, police), le général Achraf Rifi, dont le mandat se termine à la fin du mois.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Proche-orient

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.