Cet article date de plus de dix ans.

Le Conseil de sécurité de l'ONU a fait circuler mardi un projet de résolution instaurant une zone d'exclusion aérienne

Il autoriserait, selon la copie obtenue par Reuters, "toutes les mesures nécessaires pour mettre en oeuvre" une interdiction de l'ensemble des vols ainsi qu'à protéger les populations civiles.Il permettrait notamment les Etats membres à "prendre toutes les mesures nécessaires pour les faire appliquer".
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Réunion du Conseil de sécurité de l'ONU (archives). (AFP/Stan HONDA)

Il autoriserait, selon la copie obtenue par Reuters, "toutes les mesures nécessaires pour mettre en oeuvre" une interdiction de l'ensemble des vols ainsi qu'à protéger les populations civiles.

Il permettrait notamment les Etats membres à "prendre toutes les mesures nécessaires pour les faire appliquer".

Ce projet stipule que le Conseil "décide d'autoriser une interdiction de tous les vols dans l'espace aérien (libyen) afin de contribuer à la protection des civils". Il ouvre par ailleurs la voie à "un durcissement et un élargissement" des sanctions adoptées le 26 février par le Conseil de sécurité, a précisé l'ambassadeur libanais Nawaf Salam, unique représentant arabe du Conseil.

Après réception du texte, qui répond à la demande formulée samedi par la Ligue Arabe et a été distribué par les représentants britannique et libanais lors d'une réunion à huis clos, les membres du Conseil ont ajourné leur réunion sans prendre de décision. Les Quinze devraient se revoir mercredi.

Certains membres du Conseil de sécurité, comme l'Allemagne, les Etats-Unis et la Russie, ont exprimé des doutes sur l'efficacité réelle d'une zone d'exclusion aérienne.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.