Cet article date de plus de dix ans.

La femme de Mouammar Kadhafi, Safia, sa fille Aicha et ses fils Hannibal et Mohammed, se sont réfugiés en Algérie

L'Algérie a assuré mardi les avoir accueillis "pour des raisons strictement humanitaires".La fille Aïcha a accouché dans le sud-est du pays. Le bébé, une fille, a été baptisé Safia, du nom de sa grand-mère paternelle, présente à ses côtés, ont indiqué des sources sûres à Ennahar, quotidien arabophone.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
De gauche à droite : Safiya Kadhafi, femme du colonnel, les fils Hannibal, Mohammed et la fille Aïcha. (AFP PHOTO/DSK)

L'Algérie a assuré mardi les avoir accueillis "pour des raisons strictement humanitaires".

La fille Aïcha a accouché dans le sud-est du pays. Le bébé, une fille, a été baptisé Safia, du nom de sa grand-mère paternelle, présente à ses côtés, ont indiqué des sources sûres à Ennahar, quotidien arabophone.

Aïcha, enceinte, "était arrivée à terme et devait accoucher incessamment", a déclaré mardi à l'AFP une source gouvernementale. Aïcha, ses frères Hannibal et Mohamed, Safia, la seconde épouse de Mouammar Kadhafi, sont entrés lundi matin en Algérie, avait annoncé la veille le ministère des Affaires étrangères.

Le gouvernement mis en place par les insurgés libyens estime qu'Alger commettrait un acte d'agression en accordant l'asile aux membres de la famille de Kadhafi et va réclamer leur extradition.

Près d'une trentaine de proches de Kadhafi en Algérie
Selon l'ambassadeur d'Algérie aux Nations Unies, Mourad Benmehidi, les conjoints des Kadhafi et leurs enfants les ont accompagné en Algérie. "Il y a beaucoup d'enfants", a-t-il indiqué au New York Times sans pouvoir chiffrer le nombre de personnes dans le groupe.

La famille Kadhafi, en tout une trentaine de personnes dont des blessés selon le quotidien arabophone algérien, seraient installée dans une résidence officielle strictement gardée des environs de Djanet, ville touristique du Sahel à 2.300 km au sud-est d'Alger.

Les lignes téléphoniques avec cette région semblaient en dérangement depuis le début de la matinée, rendant impossible de joindre l'hôpital, ni quiconque sur place.

Kadhafi toujours introuvable
Mouammar Kadhafi restait encore introuvable mardi, sept jours après l'entrée des forces du Conseil national de transition (CNT) à Tripoli.

"Nous nous sommes engagés à accorder un procès équitable à tous ces criminels, et nous considérons par conséquent qu'il s'agit d'un acte d'agression", a réagi Mahmoud Chamman, porte-parole du Conseil national de transition. "Nous conseillons à tous de ne pas protéger Kadhafi et ses fils. Nous les traquerons où qu'ils se trouvent et les arrêterons", a-t-il ajouté.

Par ailleurs, le gouvernement rebelle a affirmé qu'un des fils de Mouammar Kadhafi, Khamis, dont la mort a été annoncée à plusieurs reprises depuis le début du conflit sans jamais être confirmée, a été tué à environ 80 km au sud-est de Tripoli et enterré. Plus jeune fils du leader, âgé de 28 ans, Khamis Kadhafi commandait l'une des brigades réputées les plus efficaces des forces fidèles à l'ex-dirigeant libyen.

Lire aussi:
>>

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Proche-orient

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.