Cet article date de plus de huit ans.

L'Arabie saoudite songe à décaler ses week-ends au vendredi et au samedi

Ce royaume est le dernier pays du Golfe à avoir son week-end le jeudi et le vendredi.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des Saoudiens se rendent à un festival à Al-Thamama (Arabie saoudite), le 10 avril 2013. (FAYEZ NURELDINE / AFP)

Le week-end saoudien, traditionnellement fixé au jeudi et au vendredi, pourrait être décalé d'un jour. Le Conseil de la Choura d'Arabie saoudite, qui a un rôle consultatif auprès du gouvernement, recommande un décalage du week-end au vendredi et au samedi, rapportent des médias du royaume, lundi 22 avril. Certains acteurs et dirigeants économiques pensent que le week-end actuel nuit à l'économie parce qu'il réduit le temps imparti aux sociétés saoudiennes pour traiter en semaine avec leurs partenaires à l'étranger. 

Des membres du puissant clergé wahhabite, très influent dans ce pays abritant deux des trois lieux les plus saints de l'islam, se sont opposés par le passé à un tel changement. A en croire le site internet du journal Al Medina, 83 membres de la Choura se sont prononcés pour la réforme, et 43 contre. Les recommandations faites par ce conseil ne sont pas toutes suivies d'effet en Arabie saoudite, où le système politique est particulièrement opaque.

Si elle était adoptée, cette modification de calendrier aurait des conséquences importantes pour le secteur financier, très dépendant de l'étranger, et pour la Bourse saoudienne, qui n'ouvre actuellement que trois jours par semaine. Il y a quelques semaines, le sultanat d'Oman avait annoncé qu'il passerait en mai au week-end du vendredi-samedi. L'Arabie saoudite, premier exportateur mondial de pétrole, est ainsi le dernier grand pays arabe du Golfe à s'en tenir au jeudi-vendredi.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Proche-orient

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.