Cet article date de plus de six ans.

Vidéo A Gaza, la vie a repris pendant cinq heures, le temps d'une courte trêve

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
SAMAH SOULA, PHILIPPE MAIRE / FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Jeudi, l'armée israélienne et le Hamas ont accepté d'observer un cessez-le-feu humanitaire de quelques heures.

La vie a repris à Gaza, jeudi 17 juillet, pendant les quelques heures de trêve appliquées par Israël et le Hamas. Les banques ont été prises d'assaut. Il était impossible de retirer de l'argent depuis dix jours, et le début de l'opération "Bordure de protection", menée par Tsahal. Les retraits sont limités à 300 euros. "Les millionnaires et les pauvres sont égaux aujourd'hui", lance un Gazaoui qui fait la queue à un distributeur automatique.

"Les gens se dépêchent de faire leurs courses"

Sur le marché, la précipitation est la même. Chacun reconstitue son stock de nourriture, sans savoir ce que réservent les jours à venir, alors que l'accord pour un cessez-le-feu peine à se dessiner. "Les gens se dépêchent de faire leurs courses et de rentrer. Ils achètent tout ce qu'ils peuvent. Les légumes sont rares maintenant", raconte un vendeur.

"On veut un cessez-le-feu total ! Pas deux heures de calme et après on retourne aux frappes et à la mort", assène une femme. Beaucoup de Gazaouis ne craignent que cette trêve de courte durée ne soit un prélude avant une phase de frappes beaucoup plus longue.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.