Cet article date de plus de cinq ans.

Une Israélienne de 13 ans tuée à coups de couteau dans son sommeil par un Palestinien

L'assaillant, âgé de 19 ans, est entré, jeudi, au domicile de sa victime dans une colonie de Cisjordanie occupée. Il a été abattu par des gardes de sécurité.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
La mère de la jeune fille assassinée se recueille, le 30 juin 2016, dans la colonie de Kiryat Arba, en Cisjordanie. (GIL COHEN-MAGEN / AFP)

Un Palestinien a tué à coups de couteau, jeudi 30 juin, une Israélienne de 13 ans endormie chez elle dans une colonie de Cisjordanie occupée. La jeune fille a aussi la nationalité américaine, a indiqué le le département d'Etat américain. L'homme s'est infiltré le matin dans la colonie de Kyriat Arba, près de Hébron, dans le sud de ce territoire palestinien occupé par Israël depuis 1967, en franchissant la clôture. Il a pénétré dans la maison de sa victime, qui y dormait seule, selon l'armée et les médias.

Poignardée une dizaine de fois dans son lit, elle a été transportée dans un état critique dans un hôpital de Jérusalem, où elle est morte. Des gardes de sécurité sont arrivés dans la maison et ont tiré sur l'assaillant qui a gravement blessé un des gardes au couteau avant d'être tué, a précisé l'armée. Celle-ci a diffusé une photographie de la chambre de la jeune fille, qu'elle partageait avec ses sœurs âgées de 10 ans et 4 ans, montrant le sol et son lit recouverts de sang.

Une procédure pour détruire la maison de l'assaillant

"Ma fille dormait tranquillement, calme, heureuse, quand un terroriste est venu et l'a assassinée", a déclaré sa mère. Alors qu'il recevait les condoléances à la maison, son père a déclaré que sa fille s'était couchée tard le soir après avoir participé à un spectacle de danse et qu'il se rendait à la maison pour la réveiller quand il a appris la terrible nouvelle. "Au début, j'ai pensé que tout allait bien se passer mais au fond de mon cœur, j'ai senti qu'elle n'était plus en vie", a-t-il confié.

Le ministère de la Santé palestinien a identifié l'auteur de l'attaque comme Mohammad Nasser Taraïra, 19 ans, et originaire de Bani Naïm, un village proche de Hébron. Après des consultations avec son ministre de la Défense, Avigdor Lieberman, Benyamin Nétanyahou a annoncé le bouclage de Bani Naïm, la révocation des permis de travail pour les membres de la famille de l'assaillant et le début de la procédure pour détruire sa maison. Des mesures habituellement prises à la suite de ce genre d'attaques. Le père de l'assaillant a été arrêté par l'armée, selon des sources palestiniennes.

Netanyahu appelle les Palestiniens à condamner "clairement" le meurtre

Le Premier ministre a dit attendre de la direction palestinienne qu'elle condamne "clairement" le meurtre et prenne des "mesures immédiates pour mettre fin à l'incitation à la violence"L'adolescente tuée avait aussi la nationalité américaine, a annoncé le département d'Etat américain, condamnant "un acte brutal de terrorisme".

Depuis le 1er octobre, les Territoires palestiniens, Jérusalem et Israël sont en proie à des violences qui ont coûté la vie à 211 Palestiniens, 33 Israéliens, deux Américains, un Erythréen et un Soudanais, selon un décompte de l'AFP.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Israël-Palestine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.