Un soldat franco-israélien a été tué par un "tir ami" en Cisjordanie occupée

Natan Fitoussi a été tué lundi soir par des tirs de l'armée israélienne près de la ville de Tulkarem. L'armée n'a pas détaillé les circonstances de sa mort.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des soldats israéliens à Jérusalem, le 11 avril 2022. (ISRAELI ARMY / ANADOLU AGENCY / AFP)

Un soldat de Tsahal de 20 ans a été tué par un "tir ami" dans le nord de la Cisjordanie occupée, a annoncé mardi 16 août l'armée israélienne. Natan Fitoussi était arrivé de France en Israël en 2014 avec sa famille, a précisé à l'AFP un responsable de la mairie de la ville israélienne de Netanya, dans l'ouest du pays, où il résidait.

Il a été tué lundi soir par des tirs de l'armée israélienne près de la ville cisjordanienne de Tulkarem, a expliqué l'armée dans un communiqué, sans détailler les circonstances de la mort du jeune homme. Elle avait d'abord fait état lundi soir d'une fusillade près de Tulkarem, avant de se dédire, et de déclarer être en train de "passer l'incident en revue", sans épiloguer. La Cisjordanie est un territoire palestinien occupé depuis 1967 par l'armée israélienne.

Sur Twitter, le Premier ministre israélien a salué la mémoire du soldat. Yaïr Lapid a déclaré avoir "le cœur brisé" et a adressé ses condoléances à sa famille.

Sergent, Natan Fitoussi a été promu sergent chef à titre posthume, a dit l'armée, précisant avoir ouvert une enquête sur les circonstances exactes qui ont mené au décès du soldat. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Israël-Palestine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.