Cet article date de plus de neuf ans.

Trois Palestiniens tués dans des heurts avec des soldats israéliens, près de Jérusalem

Des affrontements ont éclaté lors de l'arrestation d'un homme, considéré comme un terroriste, dans le camp de Qalandiya, en Cisjordanie.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des Palestiniens pleurent la mort de leurs proches dans des affrontements avec des soldats israéliens, en Cisjordanie, le 26 août 2013. (MOHAMAD TOROKMAN / REUTERS)

Les face-à-face violents sont presque quotidiens entre Israël et les Palestiniens. Des soldats israéliens ont tué trois Palestiniens, lundi 26 août, lors d'affrontements dans le camp palestinien de Qalandiya, près de Jérusalem, selon des médecins palestiniens. Ils ont été tués lors de heurts entre les habitants du camp et une unité de gardes-frontières israéliens, venue arrêter un homme, selon Tsahal. Une vingtaine de personnes ont aussi été blessées par des tirs à balles réelles, selon les mêmes sources.

Une porte-parole de la police israélienne a indiqué que les gardes-frontières avaient dû utiliser les "moyens anti-émeutes" pour disperser quelque 1 500 Palestiniens. Elle n'a pas évoqué les victimes, ni l'usage de balles réelles. "Tôt ce matin, une unité des gardes-frontières a mené une opération dans le camp de Qalandiya pour arrêter un terroriste" et aussitôt après son arrestation, des habitants du camp s'en sont pris aux soldats en jetant des pierres et des cocktails Molotov, a affirmé cette porte-parole. Trois gardes-frontières ont été légèrement blessés par les jets de pierres, selon elle.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Israël-Palestine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.