Heurts à Jérusalem : le pape François appelle à la fin des violences après un week-end de tensions

Jérusalem a été le théâtre d'affrontements vendredi et samedi entre manifestants palestiniens et forces de l'ordre israéliennes. Près de trois cents blessés ont été dénombrés.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le pape François place Saint-Pierre, au Vatican, le 9 mai 2021. (VINCENZO PINTO / AFP)

Appel au calme. Le pape François a exhorté, dimanche 9 mai, depuis le Vatican, à la fin des violences à Jérusalem au lendemain de nouveaux heurts qui ont fait plus de 90 blessés dans la ville sainte. Ces affrontements s'ajoutent à ceux de vendredi, qui avaient déjà fait plus de 200 blessés"La violence engendre seulement la violence. Arrêtons ces heurts", a lancé le souverain pontife, lors d'un message dominical après la prière. Il a souligné qu'il suivait "avec une préoccupation particulière les événements qui se déroulent à Jérusalem". Il a appelé les parties à faire en sorte "que l'identité multireligieuse et multiculturelle de la ville sainte puisse être respectée et que la fraternité puisse prévaloir".

La tension reste palpable dimanche à Jérusalem-Est, secteur de la ville sainte annexé par Israël où les pires heurts enregistrés depuis des années entre manifestants palestiniens et policiers israéliens ont fait plusieurs centaines de blessés ces derniers soirs, ravivant les craintes d'embrasement. Vendredi soir, plus de 220 personnes, majoritairement des Palestiniens, ont été blessés lors de heurts sur l'esplanade des Mosquées entre policiers israéliens et fidèles palestiniens réunis pour l'iftar, repas de rupture du jeûne du ramadan.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Israël-Palestine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.