Jérusalem : la tension est de plus en plus palpable

La tension monte à Jérusalem depuis l'annonce de Donald Trump. Il a estimé que Jésuralem était la capitale de l'Israël. Sur place, Antoine Mariotti fait le point.

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Va-t-on vers une nouvelle intifada comme en 1987 et 2000 ? Il y a pour le moment une violence très limitée. Mais alors que la journée avait commencé dans le calme avec des rassemblements modestes, les choses ont dégénéré à Bethléem ou à Ramallah, le siège de l'autorité de la Palestine. "Des manifestations ont été dispersées à coup de canon à eau et de gaz lacrymogène. Des jeunes Palestiniens ont lancé de nombreuses pierres sur les soldats israéliens", explique le journaliste  Antoine Mariotti.

Un appel au soulèvement

Des dizaines de blessés sont à déplorer ce jeudi soir. Certains auraient même été blessés par des balles réelles, selon les journaux locaux. "Ces manifestations qui dégénèrent pourraient prendre une tournure plus inquiétante puisque le chef du Hamas a appelé le peuple palestinien à se soulever dès ce vendredi, jour de la grande prière. Un appel qui a été appuyé par le chef du Hezbollah libanais", conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président américain Donald Trump se recueille devant le mur des Lamentations, à Jérusalem, le 22 mai 2017.
Le président américain Donald Trump se recueille devant le mur des Lamentations, à Jérusalem, le 22 mai 2017. (MANDEL NGAN / AFP)