Cet article date de plus de sept ans.

Israël : tous les incendies sont désormais éteints, plusieurs personnes ont été arrêtées

Plus de 13 000 hectares boisés ont été détruits par les flammes. Dans la ville d'Haïfa, les dégâts sont estimés à 120 millions de dollars. 

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Un avion israëlien déverse un produit pour lutter contre les incendies qui ravagent Israël et la Cisjordanie, le 26 novembre 2016. (MENAHEM KAHANA / AFP)

Les flammes ont poussé les habitants à quitter leur maison. Les incendies qui ont ravagé ces derniers jours Israël et la Cisjordanie ont tous été éteints, indiquent, dimanche 27 novembre, les services de secours israéliens. "Plus aucun site n'est actif. (...) Depuis hier soir, c'est assez calme, nous n'avons plus de nouveaux appels", a indiqué le porte-parole des services d'intervention contre les incendies.

Depuis le début de la semaine, une série d'incendies exceptionnels a provoqué de très importants dégâts en Israël et a ensuite gagné la Cisjordanie, petit territoire qu'il occupe depuis près de 50 ans. Ces dizaines de feux de végétation, favorisés par une extrême sécheresse et des vents forts, ont fait partir en fumée plus de 13 000 hectares boisés, selon l'Autorité israélienne de la nature et des parcs. 

Vingt-trois personnes soupçonnées d'incendies criminels

Troisième ville d'Israël, Haïfa a été le théâtre, jeudi, d'évacuations massives de dizaines de milliers de personnes fuyant des murs de flammes de plusieurs mètres. Selon la municipalité, 1 784 logements ont été touchés, dont 572 ne sont plus habitables. Les dégâts dans la ville sont estimés à 120 millions de dollars.

Les pompiers palestiniens, venus prêter main-forte à leurs collègues en Israël, faisaient également face aux flammes en Cisjordanie. La Défense civile a affirmé y avoir mené, vendredi et samedi, "143 interventions dues à des incendies" qui n'ont pas fait de victimes. Mais les flammes ont ravagé de nombreuses cultures, notamment des oliveraies. La Défense civile ne fait plus état d'intervention depuis samedi soir en Cisjordanie.

Au total, 21 avions israéliens et étrangers (turcs, grecs, croates, russes, français, canadiens, espagnols, et azerbaïdjanais) ainsi qu'un super-tanker américain ont participé aux opérations. De son côté, la police a annoncé l'arrestation de 23 personnes soupçonnées d'être à l'origine d'incendies criminels, sans préciser leur identité ou origine. Pour les autorités israéliennes, ces départs de feux pourraient être liés au conflit israélo-palestinien.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.