Cet article date de plus de six ans.

Israël gèle le transfert de plus de 100 millions d'euros aux Palestiniens

Le gouvernement israélien riposte à la demande palestinienne d'adhésion à la Cour pénale internationale. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le président palestinien Mahmoud Abbas signe une vingtaine de traités internationaux dont la demande d'adhésion à la CPI, le 31 décembre 2014 à Ramallah (Cisjordanie).  (ISSAM RIMAWI / ANADOLU AGENCY / AFP)

Au lendemain du dépôt officiel à l'ONU de la demande des Palestiniens de rejoindre le tribunal de La HayeIsraël riposte. L'Etat hébreu a gelé, samedi 3 janvier, le transfert de 106 millions d'euros de taxes collectées pour le compte de l'Autorité palestinienne. Il s'agit de la première mesure de rétorsion israélienne à la demande officielle déposée le 31 décembre 2014 par la Palestine d'adhérer à la Cour pénale internationale (CPI) dans le but avoué d'y citer à comparaître des responsables israéliens.

Cette décision avait été annoncée par le président palestinien en cas de rejet de la résolution palestinienne devant le Conseil de sécurité de l'ONU, comme cela s'est produit. Le gel décidé par Israël représente "un nouveau crime de guerre israélien et nous ne reculerons pas face aux pressions", a immédiatement déclaré le négociateur en chef palestinien Saëb Erakat.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.