Cet article date de plus de six ans.

Cisjordanie : un responsable palestinien tué lors de heurts avec des soldats israéliens

Ziad Abou Eïn, en charge du dossier de la colonisation au sein de l'Autorité palestinienne, est mort lors d'une manifestation. L'Union européenne a réclamé une enquête "immédiate" et "indépendante" sur les circonstances du drame.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le responsable palestinien Ziad Abou Eïn (G) interpelle des soldats israéliens quelques instants avant de trouver la mort, lors d'une manifestation à Turmus Ayya, en Cisjordanie, le 10 décembre 2014. (ABBAS MOMANI / AFP)

Un responsable palestinien a été tué dans des heurts avec des soldats israéliens, mercredi 10 décembre. En charge du dossier de la colonisation au sein de l'Autorité palestinienne, Ziad Abou Eïn participait à une manifestation près de Ramallah, en Cisjordanie occupée.

L'Union européenne a aussitôt réclamé une enquête "immédiate" et "indépendante" sur les circonstances du drame alors que la Jordanie a dénoncé "un crime de plus sur la liste des crimes israéliens répétés contre le peuple palestinien sans défense".

"Tombé en martyr", affirme Abbas

Quelque 300 militants s'étaient réunis dans le village de Turmus Ayya pour planter des oliviers, en protestation contre la colonisation israélienne, lorsqu'ils ont été interceptés par des militaires. Des échauffourées ont alors éclaté. Selon une source sécuritaire palestinienne, des soldats israéliens ont battu Ziad Abou Eïn avec la crosse de leurs fusils et des casques, provoquant son décès. 

Le président palestinien, Mahmoud Abbas, a condamné "l'attaque brutale qui a provoqué la mort" du responsable israélien, "tombé en martyr". C'est un "acte barbare qui ne peut être ni accepté, ni toléré", a-t-il ajouté, selon l'agence officielle Wafa. L'armée israélienne a indiqué qu'elle cherchait à recueillir des informations sur le drame.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.