Cet article date de plus de cinq ans.

Ce que l'on sait de la fusillade mortelle à Tel-Aviv

Un homme a ouvert le feu sur deux terrasses de bar, vendredi, sur une artère fréquentée de la capitale économique israélienne.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Un blessé est évacué après l'attaque d'un bar, le 1er janvier 2016, à Tel-Aviv (Israël). (DANIEL BAR ON / AFP)

Un homme a tué deux personnes et fait au moins sept blessés, vendredi 1er janvier, dans le centre de Tel-Aviv (Israël), en ouvrant le feu sur des clients attablés à des terrasses de café. Tandis qu'une intense chasse à l'homme a été lancée pour le retrouver, les autorités restent prudentes sur les motivations de cette fusillade.

Que s'est-il passé ?

Tout commence dans une épicerie de Tel-Aviv, en début d'après-midi. Un homme habillé en noir, un sac à dos à l'épaule, se munit d'un sac plastique, qu'il remplit de fruits secs en libre service. Filmé par une caméra de surveillance, le client sort du cadre pendant quelques secondes, puis réapparaît. Il vide le sac plastique, ressort du cadre, apparaît à nouveau, pose son sac à dos sur des caddies et en sort une arme. 

L'homme surgit sur le trottoir et fait feu sur des passants, en visant notamment une personne qui s'échappe en courant. Des clients installés devant un bar sont touchés. Deux personnes vont succomber, dont un jeune gérant du bar, tandis que les autres clients se réfugient derrière des tables ou s'échappent dans la panique.

Selon des témoins, l'homme poursuit alors son chemin sur le même trottoir, le long d'un axe très fréquenté de la capitale économique israélienne. Il fait feu sur la terrasse d'un second établissement, 150 mètres plus loin. "J'ai entendu des coups de feu, raconte Alexandre Lambez, un touriste français. Je me suis retourné et j'ai vu en face tout le monde se ruer vers le fond du café. J'ai entendu des cris et on a vu l'homme qui tirait. Il était brun, portait un pull gris et il s'est enfui en courant."

L'attaque d'une des deux terrasses a été filmée par une caméra de surveillance.

Qui est l'assaillant ?

Toujours en fuite, l'auteur des coups de feu est un Arabe israélien de 29 ans, originaire du nord du pays, selon Haaretz. Il aurait volé l'arme à son père, employé de sécurité. Ce dernier l'aurait reconnu sur les images de l'attaque, après avoir constaté la disparition de son arme.

S'agit-il d'une attaque terroriste ?

La police n'a pas souhaité faire d'hypothèses à ce stade, le suspect étant toujours en fuite. "Tous les angles possibles sont examinés, l'enquête est en cours pour savoir si l'affaire est criminelle ou terroriste, ont déclaré des porte-parole de la police. De vastes forces de police sont mobilisées pour retrouver le tireur." Selon Haaretz, un exemplaire du Coran a été retrouvé dans le sac à dos du tireur.

Aucun groupe armé palestinien n'a revendiqué l'attaque. Dans un enregistrement sonore diffusé la semaine dernière sur internet, le groupe jihadiste Etat islamique, qui compte un petit noyau de partisans parmi les Arabes israéliens, a menacé de frapper l'Etat hébreu "prochainement".

Le chef du Hezbollah Hassan Nasrallah, ennemi juré d'Israël, a quant à lui promis de venger la mort de Samir Kantar, une figure du mouvement chiite libanais tuée en décembre en Syrie dans un raid imputé à Israël.

Depuis le 1er octobre, des attaques quasi quotidiennes à la voiture bélier, à l'arme blanche ou à l'arme à feu par des Palestiniens ont tué 21 Israéliens et un Américain. Dans le même temps, les forces israéliennes ou des civils armés ont tué au moins 132 Palestiniens, dont 82 étaient selon les autorités israéliennes des assaillants.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.