Cet article date de plus de huit ans.

Israël effectue un raid aérien sur Gaza après des tirs de roquettes

L'armée israélienne a bombardé des zones désertiques dans la bande de Gaza en représailles à des tirs venus du territoire palestinien.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des militants palestiniens du Hamas protestent après la mort de Maisara Abou Hamdiyeh, le 2 avril 2013 à Gaza. (MOHAMMED ABED / AFP)

Les hostilités ont repris mardi 2 avril entre Israël et la bande de Gaza, après quatre mois de calme relatif. L'armée de l'air israélienne a effectué trois frappes dans la soirée sur le territoire palestinien, après au moins un tir de roquette contre Israël. Il s'agit du premier raid depuis la trêve conclue fin novembre avec le Hamas, au pouvoir à Gaza.

Aucune victime dans les deux camps

Les tirs de roquettes surviennent après l'annonce du décès de Maisara Abou Hamdiyeh, un prisonnier palestinien détenu dans une prison de haute sécurité en Israël. Condamné à perpétuité pour tentative de meurtre, il est mort d'un cancer de la gorge dans un hôpital israélien. Le président Mahmoud Abbas et les partis palestiniens ont attribué la responsabilité de sa mort au gouvernement israélien. Entre une et trois roquettes, selon les témoignages, ont été tirées vers le sud d'Israël, sans faire de victimes.

Les raids de représailles israéliens ont visé des zones désertes et n'ont pas fait de blessé, selon des sources locales. Dans un communiqué, l'armée israélienne a confirmé avoir "frappé deux cibles terroristes dans le nord de la bande de Gaza", et a précisé tenir "le Hamas pour seul responsable de toute activité terroriste dans la bande de Gaza".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Proche-orient

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.