Cet article date de plus de neuf ans.

Iran : Paris réduit le personnel de son ambassade à Téhéran

Des "mesures de précautions" selon le Quai d'Orsay, conséquences du saccage et de la fermeture de l'ambassade de Grande-Bretagne.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des manifestants occupent l'ambassade de Grande-Bretagne à Téhéran (Iran) mardi 29 novembre 2011. (ATTA KENARE / AFP)

Après la crise entre Londres et Téhéran, Paris prend des "mesures de précautions".  La France a décidé de réduire "temporairement" le personnel de son ambassade à Téhéran après le saccage mardi et la fermeture de l'ambassade de Grande-Bretagne cette semaine, explique samedi 3 décembre de source diplomatique française.

 

Les ressortissants français sont-ils concernés ?

Le peu de Français vivant en Iran (844, selon le Consulat), n'est pas concerné par ce retrait, selon la source diplomatique citée par l'AFP. En revanche, cette mesure concerne une partie du personnel diplomatique ainsi que les familles de tous les fonctionnaires français en poste à Téhéran qui vont être appelées à quitter l'Iran dans les prochains jours, selon cette source.

Des nouvelles sanctions contre l'Iran ?

La France a décidé mercredi de "rappeler en consultation" son ambassadeur en Iran. Le Quai d'Orsay a réitéré au chargé d'affaire iranien à Paris les plus fermes condamnations du saccage de l'ambassade britannique à Téhéran.

Jeudi, les ministres européens des Affaires étrangères réunis à Bruxelles ont gelé les avoirs de 143 nouvelles sociétés ou organisations iraniennes et de 37 personnes supplémentaires, également interdites de visa. Une décision qui s'ajoute à déjà plusieurs trains de mesures en ce sens. L'Union européenne avait déjà auparavant gelé les biens de 290 entreprises et organismes iraniens et privé de visa 76 personnes liées au programme nucléaire et au régime.

Par ailleurs, l'Allemagne et la Suède ont déjà rappelé leur ambassadeur en consultation. L'Italie, elle, envisage de fermer son ambassade en Iran.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Proche-orient

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.