Cet article date de plus de sept ans.

Irak : 21 morts lors d'une formation aux attentats suicides

Des jihadistes ont péri lors d'une explosion accidentelle, lundi, dans un camp d'entraînement situé au nord de Bagdad.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.

Vingt et un jihadistes sunnites sont morts, lundi 10 février, dans un camp d'entraînement près de Bagdad (Irak), dans une zone rurale de la province de Samarra. Ils ont été tués après une explosion accidentelle alors qu'ils suivaient une formation aux attentats suicides, raconte The New York Times (en anglais).

D'après le quotidien américain, la déflagration a eu lieu alors qu'un instructeur détaillait l'utilisation d'une ceinture explosive. De son côté, l'Agence France-Presse affirme qu'un véhicule piégé a explosé par erreur. L'agence française affirme que ces insurgés étaient en train de tourner une vidéo de propagande dans la perspective d'un attentat suicide lorsqu'un problème technique a déclenché la charge explosive de la voiture.

Depuis 2013, l'Irak a renoué avec des niveaux de violence proches de ceux de 2008. Plus de 1 000 personnes ont été tuées durant le seul mois de janvier, selon le gouvernement. Les attaques sont surtout concentrées à Bagdad et dans les zones majoritairement sunnites de l'ouest et du nord du pays.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Proche-orient

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.